dimanche 24 septembre 2017

La visite du PM hongrois au Vietnam contribue à approfondir les liens bilatéraux

"Hanoi, 24 septembre (VNA) - La visite officielle du Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, au Vietnam du 24 au 26 septembre, offre aux deux parties la possibilité de discuter de mesures visant à renforcer la coopération bilatérale dans divers domaines, ainsi que des questions régionales et internationales d’intérêt commun.
Depuis l’établissement des relations diplomatiques le 3 février 1950, la Hongrie a apporté au Vietnam un soutien et une aide précieux lors de la lutte dans le passé pour l'indépendance nationale ainsi que dans l’édification nationale actuelle.
Au cours des dernières années, les deux pays ont approfondi les liens politiques fondés sur la confiance et la compréhension mutuelles, jetant des bases solides pour favoriser la coopération dans l'économie-commerce-investissement, culture, éducation et sécurité-défense." La suite sur vietnamplus.vn

samedi 23 septembre 2017

Prochaine soirée des Mardis hongrois de Paris le 26 septembre 2017 à partir de 20 h à la brasserie Le Saint-André

Prochaine soirée
le mardi 26 septembre 2017
à partir de 20 h
à la brasserie Le Saint-André
2, rue Danton 75006 Paris Métro Saint-Michel
Crédit Photo : Erwan Le Touze
Kedves Mardis Hongrois-látogatók,
A legközelebbi összejövetel szeptember 26. este 8 órakor kezdődik
Le Saint-André kávéházban
2, rue Danton 75006 Paris
 Métro Saint-Michel
Les Mardis hongrois sur Youtube
Les Mardis hongrois sur France 2 émission Télématin
Les Mardis hongrois de Paris sur France Inter
Les Mardis hongrois de Paris sur Hulala
Crédit Photo : Erwan Le Touze

Crédit Photo : Erwan Le Touze
 


Crédit Photo : Erwan Le Touze

Célébration du 61e anniversaire de la Révolution de 1956 Fête Nationale 23 octobre 2017 à 19h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Réservation recommandée : reservation@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

Dans le cadre de la célébration du 61e anniversaire de la Révolution de 1956, un discours solennel sera prononcé par l’historien Gábor Gyáni, suivi par une lecture donnée par l’actrice du Vígszínház de Budapest, Ildikó Tornyi.
Programme en langue hongroise | Tenue correcte exigée
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Événements et commémorations hors les murs, organisés par le Comité du souvenir franco-hongrois de la révolution hongroise de 1956 :
Le dimanche 15 octobre à 11h : messe solennelle suivie d’une commémoration et d’un dépôt de gerbe sous la plaque commémorative de József Mindszenty, à la Mission Catholique hongroise (42 rue Albert Thomas, 75010 Paris)
à 12h à 17h30 : commémoration, ravivage de la flamme et dépôt de gerbe sur la tombe du Soldat inconnu. (Arc de Triomphe, Place Charles de Gaulle, 75008 Paris)
Le vendredi 3 novembre à 11h : commémoration et dépôt de gerbe au monument commémoratif d’Imre Nagy dans le Cimetière du Père-Lachaise (Cimetière du Père-Lachaise, 44ème division, 75020 Paris)
Entrée libre

En Hongrie, des "zones de transit" aux airs de prison

"Les réfugiés sont détenus dans des centres fermés et surveillés pendant l'examen de leur demande d'asile.
Chaque mois, pour des centaines de réfugiés rêvant d’Europe, le voyage s’arrête devant les barricades ornées de barbelées qui longent de la frontière serbo-hongroise. Ceux qui parviennent à la franchir doivent attendre que leur demande d’asile soit traitée dans une des deux “zones de transit” mises en place par Budapest en mars dernier.
La famille de Hamad Ahmadi, originaire d’Afghanistan, a été expulsée de Hongrie après avoir passé deux mois dans une de ces “zones de transit” barricadées. Hamad affirme y avoir été surveillé 24h/24." La suite et vidéo sur euronews.com

Wizz Air propose des vols hebdomadaires entre Bordeaux et Budapest Chaque lundi et vendredi

"Wizz AIR a inauguré, ce vendredi 22 septembre 2017, sa première liaison entre Budapest et Bordeaux, et annoncé par la même occasion une nouvelle desserte pour le 5e aéroport français de la compagnie." La suite sur tourmag.com

La Hongrie ne veut pas devenir "un pays d'immigration"

"Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a appelé vendredi à Varsovie les pays européens favorables à l'accueil de migrants - où, selon lui, "l'élément chrétien perd son rôle" -, à respecter les nations qui le refusent.
L'Europe voit aujourd'hui apparaître clairement deux groupes de pays, "les pays d'immigration, qui, en ce qui concerne leur avenir, l'équilibre démographique, le marché du travail, misent tout sur les immigrés - et ce sont typiquement les anciennes puissances coloniales - " et ceux qui "ne veulent pas le devenir et veulent résoudre leurs problèmes de démographie par une politique familiale et en stimulant l'économie"." La suite sur 7sur7.be

vendredi 22 septembre 2017

Abigaël - Un roman de Magda SZABÓ

Rentrée littéraire 2017

Gina ira en pension. Son père adoré l’a décrété sans donner la moindre explication : « Ne dis au revoir à personne, amie ou connaissance. Tu ne dois pas dire que tu quittes Budapest. Promets-le-moi ! » Elle doit oublier son ancienne vie et rejoindre, dans la lointaine province, Matula, une institution calviniste très stricte, reconnue pour la qualité de son enseignement.

Enfant gâtée, rétive aux règles, elle est vite mise en quarantaine. Seule solution pour survivre, l’évasion... qui se solde par un échec piteux. Désespérée, l’adolescente finit par confier ses malheurs à Abigaël, la statue qui se dresse au fond du jardin. Car selon l’antique tradition matulienne, Abigaël aiderait tous ceux qui le souhaitent. Et, miracle, l’ange gardien se manifeste ! Une série d’aventures rocambolesques sortent Gina du purgatoire et lui font comprendre la douloureuse décision de son père en même temps que le sens des mots honneur, solidarité et amitié.

Abigaël, roman initiatique, paraît à l’occasion du 100e anniversaire de la naissance de Magda Szabó, la grande dame des lettres hongroises. Depuis 2003, où La Porte obtint le prix Femina étranger à l’unanimité, les Éditions Viviane Hamy s’attachent à faire lire et relire l’œuvre de cette femme et écrivain d’exception qui fut une résistante de la première heure au régime communiste. À la question « Quels sont les deux adjectifs qui vous caractérisent ? » elle répondait sans hésitation : « courageuse et juste. »

Parution : 21/09/2017
Collection Littérature étrangère
Langue d'origine : Hongrois
Traducteur : Chantal Philippe
ISBN : 9782878589801
Pages : 420 p.
Prix : 22€

Malgré les différends, Orban dit "prier" pour la victoire de Merkel

"Le Premier ministre souverainiste hongrois Viktor Orban a dit vendredi "prier" pour une victoire de la chancelière Angela Merkel aux législatives allemandes de dimanche, malgré de profondes divergences dans le dossier des réfugiés.
"Nous pouvons prier silencieusement pour que le mandat de la chancelière sortante soit prolongé, car d'un point de vue hongrois c'est la meilleure option parmi celles qui existent", a-t-il déclaré lors d'une allocution radiodiffusée.
Farouchement opposé à l'accueil de migrants, M. Orban reproche à Mme Merkel d'avoir provoqué un afflux massif de réfugiés en Europe en 2015 en leur faisant miroiter la possibilité d'un asile en Allemagne. Il avait à l'époque accusé la chancelière d'"impérialisme moral"." La suite sur lalibre.be

Valentin Desmarais : « Pour un musicien, Paris c’est l’anti-Budapest »

Cet article a été publié sur la page Facebook du Budapest Kultur Lab, sur laquelle vous pouvez retrouver toutes les productions des étudiants du master 1 de l’Institut de journalisme de Bordeaux-Aquitaine (IJBA), en immersion à Budapest du 8 au 16 mai 2017.

"Saxophoniste et leader du groupe de jazz manouche Hét Hat Club, le Français Valentin Desmarais a commencé sa carrière dans les 6 et 7e arrondissements de Budapest. Rencontre avec un musicien qui a assez de proximité avec la ville pour en faire son nouveau conservatoire, et assez de distance pour casser les codes du jazz traditionnel.

Vous avez étudié au conservatoire d’Aix en Provence. Comment vous êtes-vous retrouvé ici à Budapest ?
Je suis arrivé il y a trois ans pour étudier l’architecture, après un an d’Erasmus au Danemark. Je jouais de la musique depuis l’enfance mais cela ne m’a jamais rapporté d’argent. Par hasard, j’ai rencontré des musiciens et j’ai vite été intégré dans leurs cercles. Au bout de six mois, j’ai arrêté mon école d’architecture. J’ai eu plein de groupes, puis j’ai décidé il y a un an d’avoir un projet sérieux, plutôt que trois ou quatre. Je suis leader du groupe, avec mon guitariste d’origine italienne.
Votre groupe s’appelle Hét Hat Club, littéralement Sept Six Club, car c’est dans ces arrondissements que vous avez commencé à jouer. Est-ce difficile de se lancer ?" La suite sur hu-lala.org

Le Premier ministre hongrois attendu au Vietnam

"Hanoi, 21 septembre (VNA) - Le Premier ministre hongrois Viktor Orban et son épouse effectueront une visite officielle du 24 au 26 septembre au Vietnam, sur invitation de son homologue vietnamien Nguyên Xuân Phuc, apprend-on d’un communiqué publié ce jeudi par le ministère des Affaires étrangères." La suite sur vietnamplus.vn

Qui est Barbara Palvin, la sulfureuse mannequin qui ferait tourner la tête de Neymar ? (7 PHOTOS)

"D'après le Daily Mail, après sa virée londonienne en boîte de nuit, la star brésilienne du PSG aurait terminé la soirée en très bonne compagnie...
Entre son accrochage avec Cavani et sa virée londonienne, Neymar ne cesse de faire parler de lui cette semaine. Associé au champion de F1 Lewis Hamilton, le Brésilien a formé avec le pilote un véritable tandem de folie dans la capitale anglaise. Les stars n'ont pas hésité à poster sur les réseaux sociaux des photos de leurs soirées VIP." La suite sur programme-tv.net

jeudi 21 septembre 2017

L’affaire des lampes du gendre de Viktor Orbán (2/4)

"Le cas de contrats d’éclairage publics remportés dans des conditions souvent opaques par l’entreprise d’István Tiborcz, gendre de Viktor Orbán, constitue un exemple indiscutable d’enrichissement d’une entreprise appartenant à un membre de la famille du Premier ministre hongrois grâce à de l’argent public.
Ainsi que le souligne notamment la journaliste d’investigation Anita Vorák (Direkt 36), le groupe ES holding Zrt, créé en 2009 par István Tiborcz et Bálint Erdei à partir de quatre de leurs entreprises travaillant dans le domaine de l’eau du gaz et de l’électricité . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Les bonnes affaires de la famille Orbán (1/4)

"L’enrichissement des entreprises appartenant aux membres de la famille du Premier ministre hongrois Viktor Orbán grâce à l’argent public, tant hongrois qu’en provenance de l’Union Européenne, repose sur un mécanisme bien huilé. Il est révélé et documenté par les enquêtes sérieuses menées par les journalistes d'investigation de Direkt 36 et Átlátszó.
En raison du nombre de personnes et d’entreprises concernées, l’analyse du mécanisme d’enrichissement des entreprises appartenant aux proches du Premier ministre Viktor Orbán grâce à l’argent public s’avère relativement complexe. Fort heureusement, plusieurs sites hongrois de journalisme d’investigation, en particulier Direkt36 et Átlátszó, fournissent de nombreux éléments d’informations sur ce phénomène . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Décoration de Poutine : les contestataires convoqués par l’Université de Debrecen

Article publié dans le journal "Népszava" le 16 septembre 2017 sous le titre Putyin, a díszpolgár - Raportra hívják a tanszék munkatársait?. Traduction réalisée par Paul Maddens.

"En août dernier, l'Université de Debrecen a décidé d'honorer le président de la fédération de Russie Vladimir Poutine du titre de citoyen d'honneur. Cette distinction lui sera accordé en remerciements du rôle octroyé à l'Université dans la conduite du projet "Paks 2". Cependant, cette décision est loin de faire l'unanimité et certains professeurs de Debrecen s'insurgent, comme le relaie Népszava." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Viktor Orbán se rendra à Varsovie vendredi 21 septembre 2017

"Viktor Orbán se rendra à Varsovie ce vendredi, pour rencontrer son homologue polonaise Beata Szydło, a annoncé lundi le directeur de la communication du Premier ministre hongrois.
On ne sait pas grand-chose du programme de cette visite, sinon que le Premier ministre hongrois aura un entretien avec la Première ministre Beata Szydło et des rencontres avec plusieurs autres représentants polonais, selon les bribes d’informations transmises par le service de presse de Viktor Orbán . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

En direct du monde. En Hongrie, le gouvernement est agacé par l'Europe qui épluche ses comptes

"Le comité budgétaire du parlement européen vient d’achever une mission en Hongrie. Cette visite a provoqué la colère du gouvernement hongrois,qui a accusé les eurodéputés d’ingérence politique.
Où va l’argent des contribuables européens ? Est-il dépensé de manière utile ? C’est ce que vérifie le comité budgétaire du parlement européen. Il vient d’achever une mission en Hongrie. La Hongrie a reçu 25 milliards d’euros entre 2014 et 2020. Soit cinq fois plus qu’elle n’a versé au budget communautaire. La visite a provoqué la colère du gouvernement hongrois, qui a accusé les eurodéputés d’ingérence politique. 
Ce n’est pas la visite en elle-même qui a irrité le gouvernement  mais c’est le programme de la mission. Car les eurodéputés se sont rendus à Felcsut, à 38 km de Budapest. C’est le village d’enfance de Viktor Orban, où le premier ministre a fait construire, sans appel d’offres, un train touristique qui circule sur six kilomètres  autour du village." La suite sur francetvinfo.fr

Hongrie. Orbán lance une consultation nationale anti-Soros

"Deux mois à peine après une campagne d’affichage dirigée contre George Soros, Budapest prépare une consultation populaire ciblant une nouvelle fois le milliardaire américain d’origine hongroise. Un projet plutôt froidement accueilli par les médias locaux.
Viktor Orbán semble plus que jamais déterminé à combattre son ancien bienfaiteur considéré aujourd’hui comme un ennemi d’État. Dans un discours prononcé le 18 septembre lors de la rentrée parlementaire, le dirigeant souverainiste a mis en avant l’existence d’un “plan Soros” qui, selon ses dires, contraindrait la Hongrie à se conformer aux quotas de migrants qu’elle refuse d’appliquer malgré le verdict du 6 septembre dernier. D’où la nécessité d’un référendum sur le “plan Soros” qui mettrait en danger l’intégrité et la sécurité du pays. La campagne devrait débuter dès octobre, rapporte Magyar Nemzet." La suite sur courrierinternational.com

mercredi 20 septembre 2017

Cinq preuves que la Hongrie jette l’argent de l’Europe par les fenêtres

"De projets farfelus en chantiers inachevés, Budapest dilapide les fonds généreusement alloués par Bruxelles qui s’inquiète à raison d’une utilisation douteuse voire frauduleuse.
Voici cinq preuves confondantes alors que se termine ce mercredi 20 septembre la mission d'audit de trois jours du comité budgétaire du Parlement européen sur place. Cinq milliards et demi d'euros sont alloués à la Hongrie pour la période 2014-2020.

1.Le petit train quasi-vide de Felcsút
Chaque jour que Dieu fait, un mini-tortillard aux wagons émeraude relie l’académie Puskás proche de l’immense Pancho Aréna et de la résidence secondaire de Viktor Orbán au village voisin d’Alcsútdoboz. Le train avale allure escargot en 90 minutes les douze kilomètres aller-retour de la minuscule portion." La suite sur slate.fr

André Lorant : Fugato - Présentation de livre le mercredi 11 octobre 2017 à 19 h 30 - Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

« Bande à Part » est une collection qui regroupe de courts textes ou des recueils de nouvelles sur toutes les formes d’art. FUGATO en est le septième opus. Après avoir collaboré avec les plus célèbres metteurs en scène d’opéra, Carlo s’éloigne de Milan, exaspéré par les mondanités de son milieu. Il accepte avec plaisir de donner des cours d’art dramatique, à Lecce, au sud de l’Italie. Il y rencontre Giovanna, membre de l’orchestre du Teatro Paisiello. Fugato est un roman original et surprenant, car il restitue sans fard ni artifice l’histoire d’un amour passionnel entre Carlo, metteur en scène d’un âge certain et Giovanna, jeune violoniste de 22 ans. Leur lien amoureux, tendre et torride, est imprégné d’art lyrique. Cet ouvrage est une magnifique illustration du fameux « Je t’aime…moi non plus ».
L’auteur, né à Budapest, balzacien, spécialiste de littérature comparée et en outre un passionné de musique.
Chercheur au CNRS, assistant à la Sorbonne, professeur à Rennes II et à Paris XII. Il est docteur en lettres de l’université Paris-Sorbonne, désormais professeur honoraire invité par de nombreuses universités.

Avec la participation du romancier François Vallejo, d’André Vanoncini et de l’auteur.
Un cocktail clôturera la soirée.
Vous y êtes cordialement invité.
À l’issue de la séance, André Lorant dédicacera son livre Fugato (2017 Cohen&Cohen éditeurs)
Entrée libre

Hongrie : une consultation nationale contre le «plan Soros»

"Le gouvernement de Viktor Orbán continue de s’opposer aux quotas de demandeurs d’asile établis par la Commission européenne, qu’il désigne comme « le plan Soros ». Une nouvelle « consultation nationale » a été annoncée en fin de semaine dernière.
Débouté par la Cour européenne de Justice qui a validé, le 6 septembre, le mécanisme européen de répartition des demandeurs d’asile, le gouvernement hongrois a tergiversé quelques jours avant de reprendre ses esprits…puis de contre-attaquer. Le leader du groupe Fidesz au parlement, Lajos Kósa, a annoncé vendredi la tenue d’une « consultation nationale », dans le but de savoir « si les citoyens Hongrois soutiennent le plan Soros »." La suite sur hu-lala.org

Budapest lance une nouvelle offensive contre George Soros

"Le gouvernement de Viktor Orban a fait savoir qu’il prépare une consultation populaire dirigée contre le milliardaire américain.

Le gouvernement hongrois a fait savoir, mardi 19 septembre, qu’il prépare une nouvelle consultation populaire, la troisième depuis 2015, dirigée contre le milliardaire américain d’origine hongroise George Soros, bête noire du premier ministre Viktor Orban. Cette campagne devrait être lancée le mois prochain, a détaillé le porte-parole de l’exécutif Bence Tuzson à la radio, soit six mois avant les élections législatives qui devraient se tenir en avril 2018.
La semaine dernière, un responsable du parti souverainiste et conservateur Fidesz de M. Orban, avait expliqué que le gouvernement voulait consulter les Hongrois sur le « Plan Soros ». La formule désigne pour Budapest le supposé projet de l’Américain de faire accepter un million de migrants par an dans l’Union européenne." La suite sur lemonde.fr

mardi 19 septembre 2017

György Kurtág Salvatore Sciarrino Cité de la musique – Philharmonie de Paris 19 octobre 2017

"György Kurtág et Salvatore Sciarrino partagent un même sens, profond, de la forme. À l’un, la concentration tenant l’existence dans un souffle ; à l’autre, la suspension et l’attente inquiète du son. Et, commune, la tension de marcher sur le fil du silence et de l’infime.
Les Messages de feu Demoiselle R. V. Troussova, qui établirent sa renommée en Europe occidentale mais dont les exécutions en concert sont rares, et …quasi una fantasia… témoignent de l’art somptueux de György Kurtág. L’intensité de ces Messages et leur concision dénotent une absence, un rêve, une ombre ou un deuil, en une forme concentrée à un si haut degré qu’elle ne saurait supporter de trop longs développements. Toujours, le musicien se met à la recherche de l’essence, une essence nue, aux contours terriblement précis. Kurtág aime à citer le poète hongrois Attila József : « Les structures de branches dépouillées soutiennent l’air vide ». Alors le jeu de la soustraction reflète un monde disloqué, entre une forme et un destin." La suite et réservation sur festival-automne.com

Arrêt dans le village de Viktor Orban pour les contrôleurs de l'UE

"Felcsut (Hongrie) - Avec son stade de football démesuré et son petit train dédié, le village du Premier ministre hongrois Viktor Orban se rêve en pôle touristique. Mais il se serait bien gardé d'attirer des visiteurs un peu particuliers: les contrôleurs du budget de l'Union européenne.

Ces membres du Parlement européen, qui inspectent la façon dont l'argent communautaire est dépensé, sont attendus mardi à Felcsut, le village où a grandi Viktor Orban, à une trentaine de kilomètres de Budapest.
Pas sûr que leur emploi du temps leur permette de goûter au charme rétro d'un voyage dans le train à mini locomotive rouge vif mis en service en 2016. La délégation de la Commission du contrôle budgétaire (CONT) se concentrera sur un autre aspect: la pertinence du cofinancement par l'UE de cette ligne ferroviaire reliant deux villages de 1.500 habitants grâce à 1,9 million d'euros de fonds européens." La suite sur lexpress.fr

Corps et âme, un film réalisé par Ildiko Enyedi dans les salles à partir du 25 octobre 2017

Mária, nouvelle responsable du contrôle de qualité et Endre, directeur financier de la même entreprise, vivent chaque nuit un rêve partagé, sous la forme d'un cerf et d'une biche qui lient connaissance dans un paysage enneigé. Lorsqu'ils découvrent ce fait extraordinaire, ils tentent de trouver dans la vie réelle le même amour que celui qui les unit la nuit sous une autre apparence...

Paru dans le Monde diplomatique de septembre 2017


Vera Varsa-Szekeres avait été invitée des Mardis hongrois de Paris le 28 mars 2017

"Nous, Hongrois, tenons aux valeurs européennes", dit le ministre de la Justice (OPINION)

"Une opinion de László Trócsányi, ministre hongrois de la Justice.
La Hongrie a mauvaise presse. Or, concernant la relocalisation des migrants, seule Malte a rempli ses obligations ! En 2015, 414 237 personnes ont franchi irrégulièrement nos frontières. Et ce fut le chaos total.

La Hongrie a très mauvaise presse ces dernières années… Surtout dans les pays occidentaux européens. Des articles sont publiés quotidiennement pour décrier la violation des droits fondamentaux. Je crois néanmoins qu’un grand nombre d’affirmations sont basées sur des malentendus. Nous, les Hongrois, tenons fermement aux valeurs européennes ! Plus que personne, nous chérissons celles-ci. Nous connaissons leur prix ! Ces idéaux nous sont communs. Ils sont l’héritage commun partagé par tous les Etats membres.
Selon un récent sondage, 4/5 de la population hongroise est europhile et 74 % choisiraient de rester dans l’Union européenne (UE) si un référendum devait être organisé (1). Dernièrement, les quotas des réfugiés à relocaliser ont fait couler beaucoup d’encre dans toute l’UE. Mon pays a voté contre la décision du Conseil de l’UE et a saisi la Cour de Justice de l’UE qui a rendu son arrêt mercredi passé." La suite sur lalibre.be

Wallenberg: la justice maintient le mystère

"Le mystère Raoul Wallenberg reste entier : la justice russe a rejeté aujourd'hui la plainte des descendants du diplomate suédois, sauveur de milliers de juifs hongrois, qui voulaient forcer les services secrets russes à révéler les circonstances de sa mort dans une prison du KGB.
» Lire aussi - Un document inédit sur le sauveur de Juifs Raoul Wallenberg
Comment Raoul Wallenberg est-il mort à Moscou dans une cellule de la Loubianka, le siège des services secrets soviétiques, en juillet 1947, deux ans après avoir été convoqué au siège de l'Armée rouge à Budapest ? Pour répondre à cette question, Marie Dupuy, la nièce de Raoul Wallenberg, se bat depuis des années pour obtenir l'accès à l'intégralité des archives du FSB, successeur russe du KGB, le concernant et avait saisi la justice russe pour obtenir gain de cause." La suite sur lefigaro.fr

lundi 18 septembre 2017

En Hongrie, l’union de la gauche achoppe toujours sur le cas Gyurcsány

"Réunis samedi autour de leur tête de liste László Botka, les cadres du Parti socialiste hongrois (MSzP) ont eu du mal à dissimuler les ratés du rassemblement de la gauche à moins de huit mois des élections législatives. Principal point d'achoppement : l'alliance avec l'ancien Premier ministre Ferenc Gyurcsány.
László Botka avait voulu faire les choses en grand pour le lancement de son "Alliance pour un changement de gouvernement". La tête de liste socialiste aux législatives de 2018 avait convié de nombreux soutiens de poids issus de la société civile : Györgyi Jankovics, présidente de la Fédération nationale des retraités et l'ancien commissaire européen László Andor, ainsi que des transfuges d'autres formations de gauche : István Szent-Iványi (Parti libéral MLP), Zoltán Komáromi (Ensemble) et Ferenc Büttl (PM . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

La Lune de Jupiter décroche le Grand Prix de L'Étrange festival

"Pour sa 23e édition, le festival du cinéma de genre continue d'interroger la frontière entre la réalité et le fantastique horrifique. Avec 26.000 tickets vendus cette année, l'événement parisien rassemble de plus en plus de spectateurs attirés par ces films du bizarre.
Ce dimanche, L'Étrange Festival a annoncé le palmarès de sa 23e édition au Forum des Images, à Paris. Le festival du cinéma de genre, qui s'est déroulé du 6 au 17 septembre, a décerné son Grand Prix Nouveau genre au film hongrois La Lune de Jupiter, qui avait été sélectionné au Festival de Cannes en mai dernier. Reparti bredouille de la Croisette, ce long-métrage du réalisateur Kornél Mundruczó flirte entre le réalisme d'actualité et la parabole religieuse et fantastique." La suite sur lefigaro.fr

Hongrie: mission d'audit du comité budgétaire du Parlement européen

"Une mission du comité budgétaire du Parlement européen arrive ce lundi 18 septembre à Budapest pour trois jours. Ce comité audite la manière dont l’argent des contribuables européens est dépensé. Il va enquêter sur l’utilisation des fonds européens par le gouvernement nationaliste de Viktor Orban. Avec 5 milliards et demi d‘euros alloués entre 2014 et 2020, la Hongrie est l’un des principaux bénéficiaires de la manne communautaire. Quel est le programme de cette mission européenne à Budapest ?
Les eurodéputés vont inspecter plusieurs projets financés par l’Union européenne. Et ils vont commencer par le petit train de Felcsut, à 38 km de Budapest. Felcsut est le village d’enfance de Viktor Orban. C'est là que le Premier ministre a fait construire, sans appel d’offres, ce train qui circule sur 6 km autour du village. Un train qui a coûté 3 millions d’euros dont 2 millions financés par l’Union européenne. Problème : le gouvernement avait assuré à Bruxelles que le train transporterait entre 3.000 et 7000 voyageurs par jour. Or de nombreux journalistes vont régulièrement à Felcsut et constatent que ce train circule pratiquement à vide." La suite sur rfi.fr

Les Hongrois de Momentum veulent s’inspirer de la méthode Macron

"Plusieurs responsables du Mouvement Momentum ont rencontré La République En Marche, la semaine dernière à Paris.
Les nombreux médias qui, en Hongrie et à l'étranger, avaient pointé du doigt les fortes ressemblances entre le jeune parti hongrois Momentum dirigé par András Fekete-Győr et le mouvement du président français Emmanuel Macron ne s'étaient pas trompés . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Le Jobbik veut s’emparer de la question des bas salaires

"Le parti d’extrême-droite hongrois Jobbik mène une grande campagne de collecte signatures pour presser la Commission européenne de s’emparer de la question des bas salaires dans les pays d’Europe centrale et orientale.
« Ou bien nous mettons en place une union salariale et une Europe intégrée, ou bien nous resterons avec une Europe à deux vitesses qui finira par s’effondrer ». Tels sont les mots de Gábor Vona, le président du Jobbik, qui s’est exprimé la semaine dernière lors du grand forum économique qui se tient annuellement dans le sud de la Pologne, à Krynica . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

dimanche 17 septembre 2017

Littérature Palabres Centre-Européennes 17 octobre 2017 à 19h30 Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

L’Institut hongrois vous invite à la séance animée par Jean-François Laplénie, spécialiste de littérature autrichienne.
Domaine hongrois
Péter Esterházy, La version selon Marc. Histoire simple virgule cent pages, traduit du hongrois par Agnès Járfás, Gallimard, Paris, 2017.
Présenté par András Kányádi, spécialiste de littérature hongroise - Inalco (sous réserve).
Domaine polonais
Leszek Kolakowski, Comment être socialiste + conservateur + libéral, préface d'Alain Besançon, Paris, Belles Lettres, 2017.
Présenté par Krzysztof Pomian, philosophe, historien et essayiste (sous réserve).
Domaine allemand
Reinhard Jirgl, Le Silence, traduit de l'allemand par Martine Rémon, Paris, Quidam, 2016.
Présenté par Anne Lemonnier-Lemieux, spécialiste de littérature allemande - ENS Lyon.
Domaine autrichien
Bernard Bolzano, Écrits esthétiques, choix de textes, traduits et annotés par Carole Maigné, Nicolas Rialland et Jan Sebestik, introduits par Carole Maigné, Paris, Vrin, 2017.
Présenté par la coordinatrice de l’ouvrage (sous réserve).
Entrée libre

Márton Gulyás gagne son procès contre Origo et Ripost

"Le youtubeur et militant de gauche Márton Gulyás a remporté vendredi son procès contre les sites d’information Origo et Ripost pour « atteinte à la vie privée ». Connu pour ses actions directes très médiatisées, le youtubeur de gauche Márton Gulyás a gagné le 15 septembre dernier le procès qu’il avait intenté en mai contre les sites d’information Origo et Ripost pour « atteinte à la vie privée »." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Babos et Van Uytvanck en finale

"La Hongroise Timea Babos, 63e mondiale, et la Belge Alison Van Uytvanck, 98e au classement WTA, s'affronteront dimanche en finale du tournoi de Québec. Babos est venue à bout en demi-finale samedi de la Tchèque Lucie Safarova (N.33) 7-6 (10/8), 6-4, alors que Van Uytvanck a surclassé l'Allemande Tatjana Maria (N.58) 6-1, 6-2. Babos tentera de décrocher à 24 ans son troisième titre WTA, le deuxième après Budapest en février, tandis que Van Uytvanck disputera à 23 ans sa première finale." Source : lefigaro.fr

A Pécs, la longue « Guerre de la Céramique »

"Les démarches entreprises au printemps 2016 par la municipalité de Pécs pour favoriser le rachat de la célèbre manufacture de céramique Zsolnay par un homme d’affaires proche du pouvoir ont créé un long imbroglio politico-économico-judiciaire dont les effets ne se sont pas encore estompés.
Pour peu qu’ils aient levé les yeux vers les toits, tous les touristes ayant visité Budapest ont nécessairement vu les chatoyantes tuiles vernissées et les superbes ornements de faîtage en céramique qui couronnent nombre de bâtiments de style Sécession édifiés au tournant des XIXème et XXème siècles, comme par exemple l’Institut Hongrois de Géologie . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

samedi 16 septembre 2017

Réfugiés: Merkel appelle Orban au respect des règles européennes

"BERLIN (Reuters) - La Hongrie s'exposera à des conséquences financières si elle ne respecte pas la décision de la Cour de justice de l'Union européenne ayant validé le mécanisme de répartition des réfugiés arrivant en Europe, prévient Angela Merkel dans un entretien publié vendredi par le quotidien Nordwest Zeitung.
"Quiconque rejette cette solidarité doit accepter que cela ne sera pas sans conséquences, y compris sur les négociations à propos d'un soutien financier future", dit la chancelière allemande." La suite sur challenges.fr

Tourisme : jetez-vous dans le bain à Budapest

"Réputée pour ses bains thermaux, la capitale hongroise s'avère idéale pour un court séjour à l'automne. Et après la baignade, restons sur l'eau, avec une croisière sur le Danube.Quelque part dans les collines du Pilis, au nord de Budapest, les marcheurs attentifs peuvent entendre battre le coeur de la Terre. C'est du moins ce que raconte la légende. Car, après deux heures de randonnée au milieu du massif, on perçoit seulement le tambourinage d'un pivert et la palpitation de notre coeur à nous. Mais une chose est sûre : la fine épaisseur de l'écorce terrestre formant le bassin des Carpates offre à la Hongrie une flopée de sources d'eaux thermales. Rien qu'à Budapest, la capitale, on en compte 123." La suite sur leparisien.fr

Ulana Suprun : « En Ukraine, les minorités ethniques sont aussi ukrainiennes »

"L'interview d'Ulana Suprun, ministre ukrainienne de la santé, par le site hongrois Mandiner au sujet de la controversée réforme de l'enseignement en Ukraine, a tourné au dialogue de sourds. Budapest reproche à Kiev de vouloir remettre en cause la place du hongrois dans les écoles au profit de l'ukrainien. Un faux problème pour la ministre, selon qui ces enfants de langue hongroise sont ukrainiens ; une entorse aux droits de l'Homme pour le journaliste, qui estime quant à lui qu'ils appartiennent avant tout à la nation hongroise . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

vendredi 15 septembre 2017

Littérature - Nouvelles de Hongrie 18 octobre 2017 à 19h30 - Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

À l’occasion de la parution de Nouvelles de Hongrie (Magellan & Cie, collection « Miniatures », trad. Éva Kovács et Grégory Dejaeger), l’Institut hongrois organise une soirée dédiée à ce recueil qui rassemble six écrivains hongrois contemporains (Béla Fehér, Edina Szvoren, Lajos Parti Nagy, Krisztina Tóth, János Lackfi, Krisztián Grecsó) autour du principe de la mise en valeur des rouages intimes d’un pays vu par ses propres auteurs. Marqués par la distanciation, l’ironie, la crudité, l’expressionnisme, le sens de l’Histoire et les allusions politiques, les textes regroupés dans ce volume offrent un instantané de la littérature hongroise d’aujourd’hui et entendent donner au lecteur l’envie de passer de l’autre côté du miroir.
Intervenants : Krisztina Tóth
Grégory Dejaeger, traducteur
Marc Wiltz, éditeur (Magellan & Cie)
Pierre Astier, directeur de collection
Entrée libre

Hommage : « Károly Makk avait quelque chose d’essentiel à dire »

"Simon Shandor, directeur de la société de production et de distribution cinématographique Clavis Films, a tenu à rendre hommage au grand cinéaste hongrois Károly Makk, décédé le 30 août dernier.Invité d’honneur au Festival de Cannes avec son film Amour dans le cadre de la sélection Cannes Classics en 2016, Károly Makk parcourait les couloirs et les escaliers du festival en racontant à qui veut, les anecdotes de sa vie et les avancées de ses nouveaux projets. À 89 ans, il semblait avoir le secret de la jeunesse, une envie de vivre et de travailler inépuisable." La suite sur hu-lala.org

La photographe Ata Kando est décédée

Ata Kandó, Autoportrait © Nederlands Fotomuseum
Ata Kando, la photographe d'origine hongroise, vivant en Hollande, est décédée. Elle aurait eu 104 ans dimanche prochain.

Rétrospective : Ata Kandó, un siècle de vie et de photographie

Wikipedia en anglais

Taux réduit d'imposition des sociétés : la Hongrie détient la palme

"Tendance Bon nombre de pays riches de l'OCDE ont réduit le taux d'imposition des sociétés. Une tendance destinée à relancer les investissements, les créations d'emplois et la croissance.
Comment résoudre le problème du chômage de masse et de la faible croissance ? En attirant les investissements des entreprises par une politique fiscale attrayante. C'est l'un des constats de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans son rapport annuel 2017 sur les réformes des politiques fiscales." La suite sur lesechos.fr

Vietnam et Hongrie renforcent leur coopération dans l’éducation

"Le ministre vietnamien de l’Éducation et de la Formation, Phùng Xuân Nha, a rencontré mercredi 13 septembre à Hanoï, l’ambassadeur de Hongrie au Vietnam, Öry Csaba, dans le but de discuter de la coopération bilatérale en matière d’éducation au seuil de la visite officielle prochaine du Premier ministre hongrois, Orban Vicktor, au Vietnam.
Lors de la séance de travail tenue 13 septembre à Hanoï, l’ambassadeur hongrois Öry Csaba a déclaré que le gouvernement hongrois fournirait 200 bourses à des étudiants vietnamiens en 2018, au lieu des 100 habituelles." La suite sur lecourrier.vn

Accident mortel au Cervin: la victime identifiée

"Montagne - La victime de l'accident mortel survenu au Cervin le 25 août dernier a été identifiée. Il s'agit d'un ressortissant hongrois âgé de 42 ans." La suite sur lenouvelliste.ch

jeudi 14 septembre 2017

14ème anniversaire des Mardis hongrois de Paris - Portraits réalisés par Peter Gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor
©photos peter gabor

©photos peter gabor
©photos peter gabor