lundi 15 mai 2017

La Hongrie, bien plus que des grands liquoreux

"Il n’existe pas un village hongrois sans une cave". Voilà qui résume bien la culture du vin en Hongrie, ancrée dans l’histoire depuis l’Antiquité et la conquête de la rive sud du Danube par les Romains.
Ayant souffert du communisme jusqu’à la fin des années 90, comme de nombreux pays de l’Europe de l’Est, le vignoble hongrois se restructure petit à petit, avec un retour progressif à des vins de qualité. Le pays compte aujourd’hui quelques 150.000 hectares de vigne (1), répartis sur 22 régions.
D’est en ouest, focus sur deux d’entre elles : Tokaj et Etyek-Buda.
Tokaj, terre d’aszú et de puttonyos
En arrivant depuis Budapest, la route n’est qu’une succession de champs verdoyants. Puis soudain, surgissent de petites montagnes en forme de dômes, tels des champignons tout juste sortis de terre. Sur ces collines, de la vigne plantée en coteaux." La suite sur lefigaro.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire